Le point sur les mesures adoptées à l’issue de la 2nde lecture PJL Bioéthique

JOURNÉE DE MOBILISATION CONTRE LE PROJET DE LOI NI BIO NI ÉTHIQUE :

RDV samedi 10 octobre 15h – 17h pour défendre le respect dû à tout être humain

Alors que le projet de loi « bioéthique » va arriver en 2e lecture au Sénat, les associations partenaires de « Marchons Enfants » appellent à manifester le samedi 10 octobre.

Pour protéger la santé de tous, ce n’est pas une seule, mais des dizaines de manifestations qui sont prévues, partout en France, et en particulier à Paris. Concernant les Hauts-de-Seine, la manifestation est prévue sur l’esplanade de la Défense, de 15h à 17h00. Vous trouverez en temps utile les informations pour chaque ville participante, sur le site www.marchonsenfants.fr

L’objectif est de rappeler que l’être humain est à respecter en toutes circonstances, que la procréation et la filiation humaine doivent être protégées, qu’un cadre éthique est nécessaire à la recherche et que la personne humaine est au cœur de l’écologie.

`PMA sans père - GPA Vous pouvez dire non Manifestation 10 octobre - Parvisde la Défense 15h 17h

Pourquoi vous manifesterez ?

Pour que les parlementaires sortent de leur passivité,

Pour que le législateur se ressaisisse, oser dépasser les postures idéologiques et pour faire entendre la voix du bon sens, de la conscience et de la fraternité humaine

Parce que vous ne voulez pas que la filiation soit basée sur l’argent et l’intention

Écouter sa conscience

« À l’heure de l’examen par le Sénat du projet de loi bioéthique, une prise de conscience est urgente. Depuis des années, nous nous engageons toujours plus avant vers une dérive mercantile de pays nantis qui se payent le luxe d’organiser un trafic eugéniste avec l’élimination systématique des plus fragiles, la création d’embryons transgéniques et de chimères.

Comment se fait-il que notre société si soucieuse, à juste titre, du respect de l’écologie pour la planète, le soit si peu quand il s’agit de l’humanité ? Tout est lié.

Je le répète une fois encore : l’enfant est un don à recevoir, pas un dû à fabriquer. L’absence d’un père est une blessure que l’on peut subir, mais il est monstrueux de l’infliger volontairement. » Extrait du communiqué sur le projet de loi bioéthique de Michel Aupetit (Archevêque de Paris)

Ce texte s’adresse à tous les citoyens, avec ou sans croyance religieuse.

Une mobilisation unitaire contre la PMA sans père et la GPA                     

Parce que le Gouvernement refuse toute forme de dialogue et reste sourd au dissensus clair à propos de la PMA sans père et de la GPA,

Parce que le Président de la République et sa majorité n’ont pas daigné prendre connaissance des conclusions des États généraux de la bioéthique,

Parce que le Comité Consultatif National d’Éthique souligne lui-même l’absence de de consensus sur cette question à l’issue des États généraux de la bioéthique (« Il n’y a pas de consensus sur la procréation médicalement assistée », Pr. Delfraissy, Le Monde, 5 juin 2018),

Parce qu’il est injuste de vouloir autoriser la fabrication d’enfants volontairement privés de père,

Parce que l’autoconservation des ovocytes n’est ni plus ni moins qu’une soumission au capitalisme ultra-libéral ne jugeant la dignité d’une personne qu’à sa valeur économique, et c’est de plus un leurre car le taux de réussite sera faible,

Parce que cela fragiliserait le tissu familial et donc toute la société,

Parce que le droit à l’enfant par la PMA sans père ne résistera pas à la voie de la GPA,

Parce que cet asservissement de la femme est une nouvelle forme d’esclavage,

Mobilisons-nous le 19 janvier 2020 à Paris en descendant dans la rue !

Marchons enfants !