La Manif Pour Tous et le Gender : Questions Réponses.

image comité de vigilanceNous vous proposons un jeu de questions réponses avec, à chaque fois une réponse courte et une réponse plus détaillée. Les questions et réponses sont présentées sous forme de tableau.

Découvrez ci dessous les 30 questions et leurs réponses.

QUESTION

RÉPONSE
COURTE

RÉPONSE
DÉTAILLÉE

On a vu apparaître le mouvement « la manif pour tous »
à l’occasion du
débat
public sur le mariage pour tous,
et
aujourd’hui on voit
apparaître le
mouvement VigiGender. C’est qui et c’est quoi ?

Ce sont des parents qui, en tant que premiers éducateurs de leurs enfants, défendent pour eux une Ecole sans idéologie du genre. Nous ne voulons pas
que l’Ecole rééduque nos enfants.

VigiGender est un collectif rassemblant des grands-parents, parents et jeunes s’engageant pour une Ecole excluant le Gender comme fondement des programmes et activités scolaires et périscolaires.

VigiGender, ce sont des antennes dans chaque département
pour informer les français sur le Gender et soutenir les parents
qui souhaitent être vigilants sur l’école de leur enfant.

Vous êtes contre la lutte contre
l’homophobie?

Nous sommes pour une lutte contre l’homophobie qui
respecte chacun comme homme ou femme et qui ne
réduit pas les personnes à leur orientation sexuelle.

Il faut apprendre aux enfants à se respecter dans leurs différences, en tant que garçon ou fille, digne d’être
aimé en tant que tel. L’orientation sexuelle ne définit pas la personne et
relève de la vie privée.
L’idéologie
du Gender réduit la personne
à son orientation sexuelle, ainsi nous ne serions définis que comme des homosexuels, des hétérosexuels, des bissexuels… : nous récusons cette vision réductrice de la personne et
nous
condamnons toute forme d’homophobie

Vous êtes contre l’homosexualité.

Nous sommes pour le respect de la différence sexuelle et de la complémentarité homme-femme qui est fondatrice de l’humanité et
qui est une richesse pour chacun et pour la société tout entière.

Etre contre le Gender c’est respecter les personnes homosexuelles. Ces personnes sont des hommes et des femmes avant tout. Elles doivent être respectées comme tel. Les
définir en fonction de l’orientation sexuelle qu’elles choisissent, comme le fait le Gender, est profondément réducteur et homophobe.
Dans
ce débat, il ne s’agit pas d’être pour ou contre l’homosexualité. Nous pensons que l’homme et la femme ne
sont pas interchangeables.

La vie humaine, l’expérience
de la féminité et de la masculinité
sont bien plus profonds et on ne peut résumer la différence des sexes
à une donnée anatomique alors qu’elle dit quelque chose de ce que nous sommes. Le corps n’est pas un accessoire, il est
constitutif de nous-mêmes.

QUESTION

RÉPONSE
COURTE

RÉPONSE
DÉTAILLÉE

Vous n’aimez pas l’idée d’égalité
homme-femme.

Nous sommes pour une égalité respectueuse des spécificités
de l’homme et de la femme. Egalité ne
veut pas dire identité.

Nous récusons fermement ce procès en machisme. Nous sommes bien sûr attachés à une égalité de droits entre
hommes et femmes, et il y a encore fort à faire dans ce domaine, concernant la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale,
concernant les salaires…

Nous sommes pour une égalité respectueuse des différences
entre l’homme et la femme, respectueuse des spécificités de
chacun. Egalité ne veut pas dire identité. Aujourd’hui, en voulant détruire les stéréotypes sexués sous prétexte d’égalité homme-femme, c’est l’indifférenciation des hommes et des femmes qui est visée. L’idée est de faire de la femme un homme
comme les autres, que les deux occupent les mêmes rôles dans
la famille, la société, la vie professionnelle. Les spécificités de la
femme comme la maternité, la sensibilité, l’attention à l’autre
sont présentées comme dévalorisantes, voire comme une
injustice. L’égalité homme-femme qui nie la spécificité de la femme pour en faire un homme comme les autres, nous n’en voulons pas. Les différences de l’homme et de la femme sont une richesse pour eux-mêmes, pour l’enfant et pour la société tout entière. Une société où seules les valeurs masculines (compétition, risque…) sont dignes d’intérêt serait
inhumaine.

QUESTION

REPONSE
COURTE

REPONSE
DETAILLEE

Ne pensez-vous pas qu’il est important de rééquilibrer les tâches
ménagères dans le couple?

Si c’était l’objectif visé par le Gouvernement, ce n’est
pas un livre comme « Papa porte une robe » qu’il faudrait montrer aux enfants à l’Ecole, comme le préconise un syndicat d’enseignants, mais « Papa passe l’aspirateur ».

Quels sens cela a-t-il de les équilibrer de manière obligatoire, sans tenir compte des spécificités de chaque famille ?
Les couples français sont capables de trouver seuls l’équilibre qui leur convient, en fonction des contraintes de l’un et de l’autre, sans que le Gouvernement leur dise ce qu’ils ont à faire.
Les tâches ménagères sont nécessaires à la vie. Il faudrait arrêter de
considérer l’homme comme un macho et la femme comme une soumise.

Quel problème vous pose le catalogue de jouets super U?

Le problème de ce catalogue est qu’il est ouvertement fondé sur le Gender, qui considère que nos différences sont artificiellement construites par la société.

De toute façon, les parents sont capables de savoir
quel jeu plaira à leur enfant.

Le problème de ce catalogue est qu’il est ouvertement fondé sur le Gender, qui considère que nos différences sont artificiellement construites par la société et donc que les jeux
enferment les enfants dans des rôles prédéterminés. C’est un déni total de leur corps sexué, qui a une influence majeure sur leurs centres d’intérêt, leurs goûts. On veut culpabiliser les
parents qui offrent encore des jeux dits « masculins » à leur fils et des jeux dits « féminins » à leur fille, alors que ce sont des jeux qui rejoignent profondément les désirs des enfants.
L’important est d’offrir un jouet avec lequel l’enfant va avoir plaisir à jouer. Les parents sont capables de savoir quel jeu est adapté à leur enfant. Ce n’est pas un catalogue qui va les influencer.

Si un garçon a envie de jouer à la poupée, on ne va évidemment pas l’en interdire.

QUESTION

REPONSE
COURTE

REPONSE
DÉTAILLÉE

Pourtant, déconstruire le
stéréotypes sexués c’est bien. C’est
urgent de casser les stéréotypes, on
est au 21ème siècle

Déconstruire les stéréotypes pour éviter à un enfant
d’être conditionné pour
devenir homme ou femme,
c’est comme si vous supprimiez l’alimentation d’un enfant de peur de l’empoisonner.

Les stéréotypes sexués sont des repères nécessaires aux enfants pour devenir ce qu’ils sont : pour un garçon devenir homme et pour une fille devenir femme.

Le Gvt veut les déconstruire au motif qu’ils ne seraient qu’une construction, afin d’aboutir à une identité entre l’homme et la femme. Déconstruire les stéréotypes pour éviter à un enfant
d’être conditionné, c’est comme si vous supprimiez l’alimentation d’un enfant de peur de l’empoisonner.

Les stéréotypes ne sont pas qu’une construction culturelle.
Ils découlent aussi de notre nature, c’est-à-dire de notre corps sexué. Des études scientifiques prouvent l’influence du corps de l’homme et de la femme sur leur psychologie, leurs
comportements, leurs aptitudes, leurs centres d’intérêt.
De plus, les stéréotypes sexués ne pourraient pas exister s’ils n’étaient pas en harmonie avec notre nature, puisque ce sont des comportements qui caractérisent le plus grand nombre, sauf à nier le corps. Chacun est libre de se conformer à un
stéréotype ou non. Ce n’est pas au gouvernement de nous dire quel stéréotype est bon ou pas. Le Gouvernement a encore moins le droit d’imposer cette destruction des stéréotypes à nos enfants à travers l’ABCD de l’égalité, sans en avoir
informé les parents, et sans leur demander leur autorisation. Cette
destruction revient à nier le corps sexué.

Ou s’arrêtera la déconstruction ?

QUESTION

REPONSE
COURTE

REPONSE
DETAILLEE

Vous ne pensez pas que c’est important que les femmes soient payées comme les hommes ?

Si tout à fait !

Si tout à fait ! Et le Gouvernement doit inciter les entreprises à appliquer ce principe, et à saisir la chance que
représente une femme pour l’entreprise, grâce à ses qualités et ses
spécificités.
Respecter les spécificités de la femme est la véritable égalité.
La femme est riche et sert l’entreprise. Reconnaître ses spécificités est vraiment respecter la femme.

C’est quoi le gender pour vous ?

C’est la négation du corps au profit de la seule satisfaction de ses désirs. C’est donc la négation de l’Homme. C’est entrer dans un monde virtuel,
artificiel, grand bal masqué qui mène au désespoir.

Le Gender c’est dire « je suis ce que je veux », mon corps n’a pas importance. C’est produire un monde artificiel où tout désir doit être comblé, indépendamment de la réalité du corps….mais si cela est possible, cela est-il désirable pour nos enfants, pour
les générations futures, pour la société et en premier lieu pour
nous-mêmes ? Dire que l’on est ce que l’on veut et que notre corps ne compte pas est faux, nous sommes la synthèse de notre nature (corps) et de notre culture.

Le Gender c’est l’individualisme poussé à outrance, la liberté de
choisir ce que je veux au détriment de l’autre. Mais c’est une fausse liberté, car elle nous enferme dans un monde
artificiel où notre corps n’est rien. Elle nous empêche d’être ce que nous
sommes en réalité et ne peut que mener au désespoir.

QUESTION

REPONSE
COURTE

REPONSE
DETAILLEE

Qu’est-ce qui vous gêne dans le
Gender?

C’est un mensonge qui veut faire croire aux Hommes que leur corps n’a aucune importance dans leur identité.
Non,
l’Homme n’est pas un pur esprit.

Le fait que le Gender est fondé sur le refus du corps. Il nie donc la personne humaine, qui est corps et esprit , être de nature et de culture. Dire que tout est construit par la société est un
postulat non démontré et non démontrable. Ce postulat est établi à partir d’une exception : le cas de certaines personnes qui, par exemple, se sentent femme dans leur psychisme dans un corps d’homme. On généralise donc ce cas en disant
que le corps ne compte pas, ce qui compte c’est ce que l’on ressent, ce
que l’on veut être. Le Gender n’explique pas pourquoi la
quasi totalité des personnes assument leur sexe. Certains spécialistes du Gender l’on dit ouvertement : ils partent d’un postulat non prouvé pour avancer ce qu’ils expérimentent.. On est dans un délire intellectuel qui n’est en aucun cas connecté à la réalité de nos vies.

Sur quoi vous basez-vous pour dire
que le corps a une influence sur nos
rôles dans la société ?

Sur quoi les politiques se basent-ils pour dire que le corps n’a aucune influence sur nos rôles dans la société ?

Et sur quoi les politiques se basent-ils pour dire que le corps n’a aucune influence sur nos rôles dans la société ? Notre corps est constitutif de nous-mêmes, d’une certaine façon nous sommes notre corps, celui-ci n’est pas un accessoire. Nier l’importance du corps sexué c’est nier la dimension procréative de la personne, et donc nier une partie de soi-même.

Dans cette perspective où la filiation et la procréation sont déconnectées,
l’enfant n’est plus un don mais un dû.

Vous voulez revenir à l’état de nature
?

Nous voulons respecter toute personne humaine, corps et esprit.

Nous disons simplement que nous sommes des êtres de nature et culture, pas l’un ou l’autre, mais les deux. La différence des sexes est la matrice des identités psychologiques et culturelles.
La culture vient compléter la nature et dans une large mesure en découle. Le Genre dit que nous ne sommes que culture, que nous ne sommes définis que par nos choix, qui varient d’ailleurs dans le temps. En réalité, nos choix ne peuvent nous définir.

QUESTION

REPONSE
COURTE

REPONSE
DETAILLEE

Vous n’avez pas l’impression que vous défendez surtout le passé ?

Nous défendons l’avenir.

Bien au contraire nous défendons l’avenir. Le Gender c’est le désir personnel sans limite: je suis ce que je veux. Le Gender ne considère pas l’avenir et les générations futures. Pour une société, c’est s’autodétruire.. petit-à-petit.. Nous
construisons
l’avenir en proposant un chemin exigeant d’apprentissage de
nos différences, apprentissage qui nous tourne vers les autres, nous responsabilise, à l’inverse du Gender qui se concentre sur le désir de chacun au détriment de l’intérêt de tous.

Il y a plein de pays qui mettent en œuvre
le genre, pourquoi résistez- vous ?

Ce n’est pas la majorité qui fait la Vérité.

Oui nous résistons en affirmant que l’on ne peut réduire une personne
à son orientation sexuelle ; que nous sommes tous des êtres de nature et de culture, à la fois corps sexué et
construits dans une interaction entre le biologique et le culturel.
Nous affirmons que les parents sont les premiers éducateurs de leur
enfant et nous dénonçons l’intrusion de l’Etat dans l’intimité des familles et dans l’éducation sexuelle des enfants. Nous sommes à l’avant-garde d’un combat qui refuse une idéologie « has
been
».
Quand on regarde l’exemple de la Norvège qui a
abandonné le concept de genre, osons dire que plus un pays est moderne et civilisé, plus il reste de différences entre les filières
professionnelles choisies par les hommes et par les femmes.

QUESTION

REPONSE
COURTE

REPONSE
DETAILLEE

Qu’est-ce que vous proposez?

De faire la lumière sur le mensonge du Gender.

•le respect des parents : ils sont capables d’éduquer leurs
enfants

•le respect des enseignants
dans leur mission d’instruction

•le renforcement du lien de confiance entre parents et enseignants dans leurs missions respectives

•le retrait du Gender (égalité
garçon-fille, lutte contre les
stéréotypes et lutte contre l’homophobie) de l’Ecole

Les parents disent qu’ils sont contre
le Gender parce qu’ils ne veulent pas que l’on raconte des histoires d’homosexuels à leurs enfants

En tant que premiers éducateurs de leurs enfants, les
parents ont le droit de dire non à un enseignement
fondé sur le Gender, qui touche à l’intimité de l’enfant.

Tant que l’on aura des associations militantes telles que LGBT ou SOS homophobie dans les écoles, on aura ce genre de réactions. Ces associations militantes n’ont pas leur place dans les écoles. L’école doit être préservée.

Ce ne sont pas des associations militantes qui vont apporter des
réponses adaptées à des jeunes qui se posent des questions, à un âge où les bouleversements affectifs sont nombreux.
Elles ne les aideront pas à prendre du recul. Il faut pour cela des professionnels : des médecins, des psychologues, qui
écouteront
chaque jeune, dont l’histoire est particulière.

QUESTION

REPONSE
COURTE

REPONSE
DETAILLEE

 Qu’est-ce qui vous dérange dans  l’ABCD de l’égalité?

C’est l’ABCD de l’indifférenciation entre garçons et filles.
C’est priver un enfant des repères dont il a besoin pour se construire.

C’est un programme fondé sur le Gender; l’objectif affiché est que les filles choisissent davantage les filières
scientifiques. Le moyen c’est la lutte contre les stéréotypes sexués.
Quel rapport entre la lutte contre les stéréotypes et l’égalité homme / femme si ce n’est détruire chez les enfants l’idée de différence entre les
deux sexes ? Beaucoup de psychologues alertent sur le danger de la destruction des stéréotypes dans la construction de l’enfant. Les stéréotypes sont des repères pour
l’enfant, pour devenir ce qu’il est. On ment aux parents, on les exclut de ce
programme, aucun n’a été informé.

L’école doit apprendre les fondamentaux et pas rééduquer.
Quel est le coût de ce programme ? et pourquoi ne savons-nous pas dans quelles écoles il se pratique ?

C’est bien qu’à l’école on apprenne le respect aux enfants non?

Le respect de l’autre en tant que garçon ou fille, avec ses
spécificités, oui.

Tout à fait ! Le respect de l’autre tel qu’il est, garçon ou fille. Il ne faut pas détruire les stéréotypes mais apprendre aux enfants à ne pas avoir de préjugé, c’est-à-dire un jugement a priori sur l’autre. L’ABCD de l’égalité n’apprend pas à respecter l’autre
dans sa différence, il apprend que chacun choisit ce qu’il veut, qu’il n’y a aucune norme. C’est anti-éducatif.

C’est l’église catholique derrière
toute cette résistance ?

La raison permet à elle seule de réfléchir sur ce qu’est une
personne humaine.

Il n’est pas question de religion.. qu’elle qu’elle soit. Il est question de la personne humaine, qui est homme ou femme….Il n’est pas besoin de faire appel à la religion pour réfléchir sur ce qu’est la personne humaine. Mais ça a l’air d’en déranger certains, qui se réfugient derrière ce genre de
raccourcis. Vous savez quand quelqu’un dérange, on a souvent tendance à l’enfermer dans une case pour le neutraliser aux yeux des
autres….

L’Eglise catholique est contre l’homosexualité

Demandez-lui directement.

Demandez-lui
directement.

QUESTION

REPONSE
COURTE

REPONSE
DETAILLEE

Pourquoi ne voulez-vous pas considérer que toutes les familles sont égales ?

Seuls l’homme et la femme peuvent procréer, c’est-à-
dire s’unir pour donner la vie.
Donc de fait toutes les
familles ne sont pas égales.

Toutes les familles ne sont pas égales car d’une part, seuls l’homme et la femme peuvent procréer, et d’autre part un père et une mère ce n’est pas la même chose. Le Gender affirme qu’il n’y a pas de différence parce que tout serait construit, c’est un mensonge.

Avoir un père et une mère est la situation la plus favorable à l’enfant
pour qu’il construise son identité.

Il y a de plus en plus de familles avec deux parents de même sexe dans les écoles, c’est important de préparer les enfants et les professeurs à ce
nouveau type de famille. Pourquoi
résistez-vous à cette éducation ?

Si toutes les familles étaient égales, cela devrait être
une évidence pour tout le monde.

Si toutes les familles sont égales, comme l’affirme le Gender, pourquoi préparer les enfants et les professeurs ? ça devrait être évident pour tout le monde. En réalité, ce qu’on veut, c’est les formater pour qu’ils pensent que fonder une famille n’est qu’une question de choix. Mais seuls un homme et une femme peuvent
procréer.

Pour vous il existe encore un modèle de famille ?

Seule la famille père-mère-enfant respecte l’enfant.

Je n’aime pas le mot modèle, chaque famille, chaque individu est unique. La famille, ce n’est pas seulement un mode d’éducation, une maison, des jeux, une voiture, un nombre d’enfant variable, la famille c’est avant tout le lieu où on apprend à vivre avec nos différences, et avant tout, la différence homme / femme, qui permet la vie et qui est nécessaire à
la croissance de l’enfant. Quand la filiation et la procréation sont déconnectées (PMA et GPA), l’enfant est un dû pour satisfaire le désir des adultes, qui veulent aller au-delà de leur nature. C’est un manque de respect de l’enfant dès le départ. Comment une famille où l’autre est instrumentalisé peut-elle être un
havre de paix et d’épanouissement?

L’unité de la personne humaine dans sa triple dimension de désir, de relation et de transmission de la vie est abandonnée au profit d’un projet technique.

QUESTION

REPONSE
COURTE

REPONSE
DETAILLEE

Chacun est libre de choisir ce qu’il veut comme sexualité

Oui, c’est sa vie privée

Oui chacun peut faire ce qu’il veut en matière de sexualité, mais c’est sa vie privée. L’orientation sexuelle ne peut être au fondement d’une société. Le désir sexuel de chacun ne construit
pas l’avenir.

Pourquoi vous continuez à vous
battre alors que la loi sur le mariage homosexuel est passée?

Le Gender est à l’Ecole. Nous défendons l’enfant, cela n’a pas de limite.

Le Gender est à l’Ecole. Nous défendons l’enfant, cela n’a
pas de limite.

Ayrault a dit qu’il ne donnerait pas suite au projet de genre, alors pourquoi vous battez vous ?

Il a dit que la théorie du genre ne serait pas enseignée.
Il n’a pas dit qu’elle ne
serait pas appliquée.

JM Ayrault a dit que la théorie du genre ne serait pas enseignée.
En effet, à l’école primaire, cette « théorie » n’est pas enseignée, mais il a juste oublié de dire qu’elle serait appliquée pour rééduquer les enfants. Le Genre est présent dans l’ABCD de l’égalité, dans le film Tomboy présenté aux élèves,
dans des livres qui présentent tous types de relations amoureuses.

Dans l’enseignement supérieur, dans les grandes écoles, le genre est enseigné et fait l’objet de recherches avec des crédits considérables, fournis notamment par de grandes
entreprises françaises.

Est-ce juste à l’heure où nombre de nos concitoyens souffrent du chômage, de la précarité ?
Il pourrait être pertinent de s’interroger sur le coût du genre ?

Qu’est-ce qui vous dérange dans le mariage homosexuel, dans les familles homoparentales ?

Le mensonge et la violence faite aux enfants

Le mensonge et la violence faite aux enfants. Le mariage, c’est la filiation, les défenseurs du mariage pour tous le savent bien.
Ouvrir le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe, c’est dire que ces couples peuvent avoir des enfants, au motif qu’il n’y a pas de différences entre un père et une mère.
L’important c’est le choix d’être parent. On fait de l’enfant un droit alors que ce sont les enfants qui devraient être à égalité : avoir un père et une mère.

QUESTION

REPONSE
COURTE

REPONSE
DETAILLEE

Aux manifestations contre la loi Taubira, il n’y avait que des catho de versailles, ils ne représentent qu’eux- mêmes

Quel rapport avec le Gender et ce qui nous occupe ?

Quel rapport avec le Gender et ce qui nous occupe ?

Vous allez vous habituer au progrès
petit à petit. C’est comme le divorce, les gens comme vous étaient contre et maintenant tout le monde l’admet.

On ne va quand même pas s’habituer à la destruction
des repères de nos enfants à l’école ?

On agit sur le terrain, dans les écoles. On ne va quand même pas s’habituer à la destruction des repères de nos enfants à l’école ? Nous sommes là et pour longtemps, tout simplement parce que c’est notre devoir de citoyen de protéger les enfants !

Pourquoi êtes-vous toujours contre tout ?

Ce n’est qu’une impression !
Nous sommes pour
l’Homme !

Parce que ça fait 40 ans que les lobbys sont à l’œuvre dans l’ombre…..quand on se rend compte des choses, effectivement cela
donne cette l’impression d’être opposé à tout, mais si vous prenez un peu de recul, vous voyez que nous ne nous opposons pas, nous voulons faire la lumière sur le mensonge imposé aux français. Nous agissons à visage découvert en disant les
choses….on ne peut pas en dire autant des lobbys LGBT subventionnés par l’Etat. Nous avançons grâçe aux dons des français, cela prouve bien que ce que nous défendons a du sens.

Publicités