Le sens de la famille façon théorie du genre

Quelques exemples et enregistrements, de l’expression de la théorie du genre à l’action. Lors d’un débat public à Lyon. Extraits de quelques pensées proposées dans le cadre de la loi sur la famille : […] « mythologie de la famille conjugale » « Je pense qu’en matière du lien de filiation le mariage est devenu tout à fait secondaire […] Il me parait évident que le groupe que je préside préconisera d’ouvrir la possibilité d’adoption aux couples non mariés, parce que, tout simplement, ça va de soi » […]

Autres extraits. Pour aller plus loin allez directement au lien ci dessous

http://www.lmpt-69.fr/index.php/acualites/136-le-sens-de-la-famille

[…] prendre la famille homoparentale comme bouc émissaire » c’est-à-dire avec la volonté délibérée de « le charger de ses inquiétudes, de ses peurs et d’essayer de l’expulser du groupe pour purifier le groupe. De quoi ? D’interrogations que le groupe ne veut pas affronter ». « Dans la culture occidentale moderne, il y a une certaine mythologie de la famille conjugale » […]« un attachement absolument i-maitrisé, incontrôlé, à cette mythologie » de la famille père-mère-enfant […]

[…] Nous sommes héritiers d’un moment où on a mythologisé le fait que à l’origine de la parenté, il y aurait la famille père-mère-enfant fondée sur nos différences […]

[…]« Je pense qu’en matière du lien de filiation le mariage est devenu tout à fait secondaire […] Il me parait évident que le groupe que je préside préconisera d’ouvrir la possibilité d’adoption aux couples non mariés, parce que, tout simplement, ça va de soi » […]

Publicités