Projet de loi sur la famille : quel esprit ?

La présentation de la méthode du projet est datée du 21 octobre. On peut se poser de nombreuses questions sur les argumentations successives. Essentiel dans la loi sur le mariage pour tous, le couple est désormais évacué.

Dominique Bertinotti : « Aujourd’hui, ce n’est plus le couple mais l’enfant qui fait la famille. Il faut donc définir les nouvelles protections, les nouvelles sécurités mais également les nouveaux droits dont il doit pouvoir bénéficier. La loi « famille » traduira ainsi une évolution majeure : d’objet de droit, l’enfant doit également être reconnu comme sujet de droit.

Ce changement s’inscrit dans un contexte marqué par la diversité des modèles familiaux créés par nos concitoyens. La société doit tenir compte de ces nouvelles réalités. Si nous avons besoin d’une loi « famille », ou plutôt d’une loi « familles », ce n’est pas pour être dans la défense la famille, mais pour garantir la promotion de toutes les familles, grâce à des mesures concrètes qui concernent le quotidien des parents et des enfants ». C’est l’esprit du projet de loi présenté par Mme la ministre.

Donc le couple disparait et c’est l’enfant qui est la source de tout. Pour qui a l’expérience de la famille, on se pose la question de ce que seraient la plupart des familles sans les couples qui les fondent. Ou sont donc tous les beaux arguments pour le mariage pour tous où ont été tant vantés les projet parentaux pour justifier toutes les situations de PMA et GPA prétendument éthiques. On ne peut qu’être pour le moins perplexe devant la mise en perspective des argumentations.

En téléchargement se trouve la présentation de la méthode du projet de loi. DP_loi_famille_211013

Publicités